12.02.07

Le mot du parrain, Jacques Bonnaffé :

Affichecarnavalweb

Tout ce qu'on a besoin de vous les grands, les géants, c'est fou ! Alors surtout soyez à la hauteur, en gros soyez grands, mais vraiment grands !

Les géants sont de grandes personnes et nous qui ne sommes souvent personne, cha nous plaît, cha nous va, de faire les infants près de vous, les géants. Est-ce pour cela qu'on vous fait grands, qu'on vous baptise et qu'on vous élève ? Pour rester tiots plus longtemps ou pour vous dresser comme des grands ? On a beau n'être que des infants, on sait qu'un géant qui voit tout mais de très haut, toujours trop grand, cha n'en fait qu'à sa tête. Et pas les enfants... Non, les enfants sont tous obéissants, sous l'autorité des plus grands. Ils seraient même très, très obéissants, ils seraient sages les infants, les gins, s'ils pouvaient choisir leurs géants. Mais comme on ne peut pas choisir ni ses parents, ni la grandeur ou la gloire, c'est du moins ce qu'ils disent, les grands, qu'ils n'ont pas choisi, qu'ils étaient faits pour ça ( et si t'es pas d'accord je t'écrase). On ne choisit pas les grands hommes, c'est l'histoire qui les appelle, même lorsqu'ils tombent mal ou qu'ils sont de trop. Trop grands, trop cons. Mais les gins, qui n'ont pas choisi, ils deviennent désobéissants, c'est ce qui se dit d'eux, des infants, souvent, qu'ils sont des désobéissants. Alors que simplement, ils n'ont pas eu les bons géants, mais des gros salauds dominants, des avaleurs de bouts de gras, des patrons sans talent, des visionnaires, des marchands, qui n'ont d'autre intention que d'abuser plein pot de l'avantages des géants. Ou des petits grands, des nabots insistants, hyper-chiants, qui voudraient se faire passer pour président, des faux-géants, des vrais méchants, mais chiants, mais chiants ! Et c'est pourquoi les gens d'ichi choisissent les géants, leurs grands hommes. Ils s'inventent, ils dessinent l'autorité des plus grands, moins importuns c'est important, des bons voisins c'est suffisant. Et ch'est gramint obéissant, à leurs enfants qui les portent ! Les géants d'osier des gins d'ichi sont les hommes de pailles des infants, pour qu'ils restent bien obéissants, qu'ils fassent semblant. Il leur faut des câlins les infants, il leur faut des géants.

11871623_m

Le parrain de Cordéoneux - Jacques Bonnaffé

Posté par car2waz à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le mot du parrain, Jacques Bonnaffé :

Nouveau commentaire